Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Découverte des nouveaux ouvrages de trois auteurs romands membres de l’Association vaudoise des écrivains

25 janvier à 16:30 - 18:00

CHF15

Cornelia de Preux pour «La fin des haricots»

Un haricot violet rêvant d’une citrouille. Une enfant roumaine au pays des Helvètes. Un chef d’état qui devient végétarien. L’errance d’un homme après l’attentat au Bataclan. Une étreinte dans un igloo. Et tant d’autres histoires. Des tranches de vie qui, tel un kaleidoscope, dessinent les contours d’un monde ni blanc ni noir, mais joyeusement composite. 35 nouvelles : des aigres-douces, des amoureuses, des existentielles, des gourmandes, des végétales. A déguster selon ses envies.

Catherine Rolland pour «Le cas singulier de Benjamin T

Et si l’on vivait nos vies à l’envers ? Depuis quelques temps, plus rien ne va dans la vie de Benjamin Teillac. Quitté par sa femme, rejeté par son fils, il risque maintenant de perdre son travail d’ambulancier. En cause : ses crises d’épilepsie, qui ont recommencé brutalement et que les traitements conventionnels ne suffisent plus à contrôler. Lorsque sa neurologue lui propose de tester un nouveau médicament révolutionnaire, il décide d’accepter, malgré la réticence de David, son meilleur ami. C’est alors que d’étranges visions commencent à l’assaillir, des rêves récurrents au réalisme troublant. Sur un chemin enneigé, le voilà qui fait le guet en compagnie de soldats qu’il ne connaît pas et à qui, pourtant, il s’adresse comme à des familiers… Par quel phénomène singulier s’est-il soudain retrouvé en 1944, au beau milieu du maquis ? Là, alors que le danger rôde, une autre existence s’ouvre à lui, un autre possible. Se pose alors la seule véritable question : qui Benjamin veut-il être ?

Olivier Chapuis pour «Le chat»

Dans Le Chat Olivier Chapuis traite avec une grande sensibilité du thème de la violence domestique. Le lecteur se glisse dans la peau d’un enfant prénommé Nathan, victime des maltraitances psychologiques de ses parents, et de Fabienne, une femme battue par son mari. Nathan s’attache peu à peu au chat de cette femme, un abyssin doré du nom de Glaïeul – unique espoir de l’enfant, lumière et lien symbolique entre les récits. Si la violence mondiale est largement décrite à travers les médias, à grands coups d’images choc ou d’articles à sensation, la violence domestique est souvent, trop souvent passée sous silence. La plupart des viols, incestes, coups et blessures sont infligés à l’abri des regards, dans les appartements ou derrière les portes des pavillons. La force du récit réside dans le non-jugement de l’auteur qui tente d’entrer avec humanité et bienveillance dans la logique de ses personnages. Chacun pense faire de son mieux, lutte et se cogne aux cloisons de sa propre existence, toutefois dans le drame les lueurs subsistent

                        Entrée: non-membres: Fr. 15.-; étudiants: Fr.7.-

Détails

Date :
25 janvier
Heure :
16:30 - 18:00
Prix :
CHF15
Site Web :
http://lyceumclublausanne.ch/

Organisateur

Lyceum Club International, Lausanne
E-mail :
http://lyceumclublausanne.ch/contact/
Site Web :
http://lyceumclublausanne.ch/

Lieu

Maison de la Femme
Avenue Eglantine 6
Lausanne, 1006 Switzerland
+ Google Map
Téléphone :
021 323 33 22 / 3
Site Web :
www.maisondelafemme.ch