FONDATION MADELEINE MORET

Présentation

La Maison de la Femme doit son existence à une femme qui a marqué les esprits par sa générosité : Madeleine Moret. Née à Lausanne en 1901, elle est la fille de Marguerite Moret – née Paquier (1865-1955) –, une femme ouverte et cultivée, et du notaire Edouard Moret (1865-1951). Elle grandit dans la maison familiale, située à l’avenue de l’Eglantine, mais passe également beaucoup de temps dans la campagne vaudoise, sa famille possédant plusieurs maisons et terrains à Denges, Clarmont et Reverolle.

Très vite, Madeleine se passionne pour les émetteurs radio et la télécommunication. Elle devient même une pionnière dans le domaine. En 1927, elle est la première femme suisse à obtenir son brevet de radiotélégraphiste, ce qui lui donne le droit à posséder un poste d’émission radiotélégraphique, à faire soi-même des émissions et à correspondre avec les divers postes émetteurs existants. « Mlle Moret a installé chez elle toute une série d’ingénieux appareils qui ont fait l’admiration des spécialistes », explique la Feuille d’avis de Lausanne le 29 avril 1927.

Madeleine Moret fut également une discrète donatrice. Elle se montre généreuse à plusieurs reprises envers le village de Denges, à qui elle fait notamment don d’une parcelle pour l’érection d’une église. En 1961, la Municipalité lui décerne d’ailleurs la bourgeoisie d’honneur.

Elle s’éteint le 13 novembre 1973, laissant son jardin envahi d’herbes folles et fleuri d’églantiers. Elle lègue la quasi-totalité de ses biens à l’Union des Femmes de Lausanne. Membre de l’association, elle n’était toutefois pas connue en son sein et ce magnifique geste se révèle donc inattendu. Son exécutrice testamentaire était en fait la seule au courant de ses projets.

La volonté de Madeleine Moret est que ce don puisse : 

  • Servir de lien entre les sociétés féminines de Lausanne et du canton en mettant à disposition un lieu de réunion
  • Servir à la défense des droits de la femme, la protection des intérêts féminins et l’amélioration de la condition de la femme et de la société en général 
  • Travailler au développement culturel et artistique des femmes par des conférences, cours, discussions, expositions, bibliothèque et tout autre moyen de diffusion culturel

Ainsi sera inaugurée le 30 septembre 1976 la Maison de la Femme. Quelques mois plus tard sera créée la Fondation Madeleine Moret.

Source : «Madeleine Moret : mécène discrète et scientifique reconnue», Revue historique vaudoise, vol. 131,‎ 2023, p. 150-154

Comité

Le Conseil de Fondation est l’organe dirigeant de la Fondation Madeleine Moret. Il est composé d’au moins 9 membres qui s’engagent bénévolement à administrer la Fondation et ses différentes activités:

Présidente :   Muriel Epard (depuis 2013)
Vice-présidente :  Marianne Bornand (depuis 1991)
Trésorière : Fabienne Bertolucci (depuis 2019)

Membres :

Tiphanie Chappuis (depuis 2011)
Annemarie Nicod (depuis 2011)
Christiane Schaffer (depuis 2017)
Rodica Rosu-Fridez (depuis 2017)

Madeleine Gökce (depuis 2019                                                                                                                                          

Mary Mayenfisch-Tobin (depuis 2023)  

Coordinatrice

Mihaela Lazar (avec voix consultative, depuis 2011)